biodiversité bioclimatisme urbanisme

En architecture et en urbanisme, le mot « nature » ne devrait pas être employé sans être au préalable clairement défini au risque d’être inopérant tant ce terme est polysémique, problématique et dépourvu de dimension spatiale, renvoyant à des concepts et doctrines de nombreuses disciplines : nature/culture (anthropologie), non-humain (philosophie), biodiversité (écologie), aménité (sociologie), espace vert (santé), végétalisation (bioclimatisme), paysage (conception paysagère)...
Du point de vue anthropologique, dans la Modernité occidentale, notre ontologie, notre manière d’être au monde, qui définit les relations acceptables entre les humains et les non-humains, postule un dualisme nature/culture, c'est-à-dire que la culture tire ses spécifications de la différence avec la nature. Par conséquent, chez les occidentaux, nous utilisons le terme de nature pour y stocker à l’écart la moitié de notre collectif : le vivant non humain.